ALLEZ FREDO ALLEZ

En temps normal, Tit nous aurait gratifié d'un de ses éditos dont il a le secret ! Il aurait certainement trouvé de quoi nous écrire tant l'actualité locale ou nationale s'y prêtait !  

Mais aujourd'hui, pas de résultat à commenter, juste une drôle de rencontre à laquelle nous avons participé très nombreux cet après-midi en ton honneur Frédo ! Le temps est pluvieux, les tribunes sont archicombles. Pas besoin de causerie d'avant match, les regards que nous nous échangeons suffisent. La vieille garde du FCD est là mais les "jeunots" ont également des fourmis dans les jambes tant la pression est palpable ! Souviens-toi de tes premiers matchs en senior où tu étais à leur place, jusqu'à cette finale historique sur la pelouse de l'Argenté. Ton engagement sur et en dehors du terrain était déjà énorme. Faut dire que tu n'as jamais fait les choses à moitié Frédo... Aujourd'hui encore nous ignorons si tu étais droitier ou gaucher tant tu étais à l'aise avec chacun des deux pieds. Gardien ou avant-centre ? Tu as excellé aux deux postes sur tous les terrains d'Aquitaine, faisant de toi un joueur des plus complets comme il est rare d'en rencontrer. Lorsque tu te blesses en plein mois d'août 2011, ce n'est pas un mais deux tendons rotuliens qui se rompent. Tu n'as certes pas rechaussé les crampons mais tu es revenu au bord des pelouses avec ton humour intact mais surtout un mental deux fois plus gros ! Enfin nous ignorons le nombre de buts que tu as marqués durant ta carrière, mais ton plus beau des doublés est à coup sûr celui réalisé avec Patricia avec la naissance des jumeaux !

Voilà coup de sifflet mais la rencontre n'est pas terminée Frédo. Tu vas jouer les prolongations avec nous ! Compte sur tes coéquipiers pour encore vivre de très beaux moments au Mus ou du côté du marronnier ! Il y aura d'autres chants de victoire comme celui de tout à l'heure. Le match de cet après-midi a une fois de plus démontré que nous avons la chance de faire partie de cette équipe unique, celle de la grande famille du FCD qui, rassure-toi, se serrera les coudes autour de Patricia, Maxime et Thomas, Tit et Quitterie, Hugo et Jules, Cécile, tes parents et tous tes proches.

 Allez le FCD ! Allez Frédo allez !

Commentaires  

+13 #1 Martin 25-03-2014 08:48
Ce fut un grand plaisir d'avoir été ton coéquipier pendant deux ans, un mec exemplaire sur et en dehors du terrain. La vie est tellement injuste. Sache que le FCD ne t'oubliera jamais, tu peux en être sûr. Repose en paix Frédo.
Citer
joomla templatestemplate joomla 3
© FC Doazit 2020